La fable des aveugles et de l’éléphant


fable_parabole_elephant_six_aveugles_veriteLa fable indienne des aveugles devant l’éléphant est une parabole très connue et intéressante !

Vous aimez les histoires d’animaux et une belle histoire qui vous apprend une terrible vérité ?

Alors suivez l’histoire !

La parabole des aveugles et de l’éléphant.

C’est la suivante :

Six hommes voulant parfaire leur connaissance décident de découvrir ailleurs d’autres choses.

En l’occurrence, découvrir l’éléphant cet animal peu connu dans nos contrées.

Les 6 hommes se mettent donc en route.

La fable nous raconte que ces hommes sont malvoyants.

Mais cela n’est pas grave.

Ils sont curieux et enthousiastes !

Arrivés près de l’éléphant, chacun utilise le sens qu’il a, à savoir le toucher pour découvrir l’animal.  A défaut de voir.

Le premier aveugle dans son enthousiasme glisse et se heurte au flanc dur de l’éléphant.

Mon dieu mais cet éléphant ressemble à un mur !

Le deuxième touche la lance d’ivoire de l’animal.

C’est dur, rond, on dirait une lance !

Le troisième, aveugle également, touche la trompe de l’éléphant.

« Quelle souplesse de l’engin, cela ressemble à une vraie liane ! »

Le quatrième aveugle, plus petit, touche le genou de l’animal et en conclut : dur et rocailleux,

L’éléphant ressemble à un arbre !

Le cinquième reçoit un coup d’oreille de l’animal majestueux. Le souffle que l’éléphant dégage impressionne l’aveugle qui tranche :

cet animal ressemble à un éventail. Quel souffle !

Le dernier touche la queue de l’animal, bien souple et agile .

C’est une corde !

Ainsi nos amis discutent de leur découverte. L’éléphant et comment ils perçoivent l’animal.

Et chacun a une conception différente de l’autre. Leur perception est toute juste pour chacun des aveugles.

C’est à chacun leur vérité !

La morale de cette fable

La morale de cette fable est assez simple à comprendre. Et ce qui en fait son caractère universel, compris par tous !

Cette fable illustre d’abord le fait que chacun a raison.

Ou plutôt que la vérité est toute relative.

Si vous écoutiez chacun de ces aveugles, ils sont tous persuadés d’avoir raison. Avec force et fermeté.

Et au fond, tout le monde a raison.

La seconde chose à retenir de cette jolie fable de l’éléphant et des aveugles est qu’il faut se méfier de ses propres convictions. On pense sincèrement avoir raison.

Et pourtant, tout est question de point de vue.

Aussi, devant chaque discussion ou argumentation , souvenez vous de cette parabole. Vous. N’avez peut être que vu la liane alors que d’autres verront l’éventail. D’une même chose.

En savoir plus ?

La fable a été rendue célèbre par poète américain John Godfrey Saxe au milieu du xixe siècle. Cette parabole des 6 aveugles et de l’éléphant trouve son origine dans le jaïnisme, poète et satiriste américain.

Il a vulgarisé ici un concept essentiel de la religion du jaïsme :

Anekāntavādat  est l’une des plus importants concept du jaïnisme. Elle vient du Tattvartha Sutra. Sa traduction pourrait être : réalité relative.

Dans une version plus moderne, accrochez vous à ce billet : Vous avez raison !

​Alors, souvenez vous lorsque vous pensez avoir raison : liane, éventail,… ?

 

Publicité

Une réflexion sur “La fable des aveugles et de l’éléphant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.