Doit on prendre de bonnes résolutions ?

Nouvelle année ?

Le changement d’année est souvent propice à prendre de bonnes résolutions.

Arrêter de fumer, refaire du sport, s’occuper un peu plus de ses enfants.

Autour de vous, lorsqu’on parle de bonnes révolutions, on sourit.

Ce rituel fait sourire car souvent ce sont de vaines paroles. De vaines résolutions.

On les lance pour se motiver.

Pourtant, définir des résolutions qui nous feraient plaisir pour mieux vivre est important.

C’est un vrai pouvoir en vous, le pouvoir de l’intention.

Le pouvoir de l’intention.

Qu’est ce que l’intention ?

C’est un désir, une envie sans s’attacher au résultat.

Cette intention a le mérite d’esquisser une envie.

Le cerveau retient ces marques d’envie. Et bizarrement, ces intentions et bonnes résolutions nous poussent à porter ensuite son attention. Sans le vouloir.

Remarquez par exemple une chose :

Lorsque vous souhaitez changer de maison et la rêver, naturellement dans votre environnement, vous commencez à regarder des maisons.

Vous tombez sur des magasines qui parlent du sujet.

Vous devenez attentifs à des discussions de vos proches ou collègues. Non qu’ils aient choisi d’en parler parce que vous avez le même souhait. C’est jusque que vous êtes devenu attentif à cette chose.

Votre esprit prend attention sans effort.

Cela a un effet magique, comme par coïncidence, les choses viennent à vous.

Autre exemple :

Vous êtes enceinte. Et bizarrement, dans la rue, dans les magasins, vous ne voyez plus que des femmes enceintes. Non qu’il y en ait plus. C’est juste que votre intention de faire un bébé porte votre attention inconsciemment sur tout ce qui nourrit ce désir.

Alors, oui, prendre des bonnes résolutions c’est visualiser quelque chose qu’on désire. Tant pis si on ne se met pas des objectifs clairs.

Le fait d’y réfléchir déploie en soi une attention pour ces motivations.

Alors n’ayez pas peur de l’échec. Ou de se dire « cela ne sert à rien ».

Écrivez vos trois bonnes résolutions.

Il en restera toujours quelque chose !