Les zèbres n’ont pas peur des tableaux Excel

zebre_tableau_excel_fableLundi, dans la savane, le zèbre Georges était dans tous ses états. Le vendredi suivant, le conseil des sages de la savane devait se tenir. Il allait rassembler toute la population de la région : zèbres, antilopes, hippopotames. Mais catastrophe ! Les tableaux excel ne sont pas prêts ! 

Le zèbre avait en effet un travail important à réaliser. Et l’enjeu, de taille : recenser tous les arbres encore feuillus dans la brousse. Et répertorier tous les derniers points d’eau, avant la sécheresse qui était annoncée.

Aussi le zèbre avait à terminer rapidement ses tableaux Excel.

Les dernières semaines, le zèbre s’était heurté à de grandes difficultés. Les macros ne fonctionnaient plus. Il avait même craint un virus qui aurait infecté ses fichiers. Son ami l’antilope avait bien essayé de l’aider. En vain : elle n’y connaissait rien en fonctions mathématiques dans ces foutues macro.

 Le zèbre, ce lundi, avait donc la gorge nouée et un moral de zèbre !

pensee_positive_stress_arbre_viePlus moyen d’avaler les quelques feuilles du matin.

Il redoutait le vendredi, lorsque, à l’aurore, il devrait commenter ses chiffres. Et découvrir peut-être que ses macros toutes bugguées aller donner des chiffres erronés. Et mettre en péril toute la vie dans la savane.

Le grand chef des zèbres s’inquiétait pour Georges :

Il lui donna une longue caresse avec sa queue, et lui demanda :

  • Que se passe-t-il ? je te sens stressé ?
  • Oui, la fonction somme ne fonctionne plus dans mes macros. J’ai peur de tout rater vendredi et donner de mauvais chiffres.

Le grand chef des zèbres, qui ne connaissait pas les formules Excel, avait cependant une grande expérience de la vie en communauté dans la savane :

  • Allons, tu sais bien qu’il ne sert à rien de stresser. Le stress, c’est bon pour réagir quand le lion commence à chasser. Et regarde… il est 10 heures, le lion est à côté, il est assoupi. Il a pourtant de grosses dents et des griffes qui pourraient t’arracher la peau en quelques minutes à peine. Et pourtant cela ne t’inquiète pas cela ? Lorsque le lion se réveillera tu le sentiras et là le stress envahira tout ton corps. Et ce sera positif : Pour libérer de l’adrénaline, oxygéner tout le corps. Afin de fuir, courir pour le distancer.

Là, vois, ton stress n’a vraiment aucune utilité.

Car tu n’es pas en danger, là, présentement. Et ce qui te fait peur, vendredi, n’arrivera peut être pas. Et même sûrement pas, car tu n’es pas devin, et moi non plus. Le stress, il sert pour tout de suite.

  • Et tout de suite, es tu en danger ?

pensee_positive_fable_histoire_stressLe zèbre Georges pencha la tête et ne put que rougir, en prononçant un petit « non » entre ses dents.

Le grand chef reprit alors la parole, après avoir bu une petite gorgée d’eau dans l’étang.

 

  • Tu ne peux rester éternellement dans cet état de stress. Juste un conseil, suis l’antilope. Lorsqu’elle se sent en danger, ses yeux sont affolés, sa respiration forte. Et elle fuit, elle fuit. Elle est trop forte ! Mais heureusement, elle n’est pas constamment dans cet état. Habituellement, c’est ta copine antilope sereine, souriante, machouillant quelques feuilles d’arbre. J’ai une petite histoire à te raconter. L’antilope Moura, tu t’en souviens ? Elle était toujours dans cet état de stress. Ca l’usait. Ca la faiblissait. Et le jour où un groupe de lions a couru après elle, elle n’avait plus d’énergie pour fuir. Et elle a été dévorée. C’est ce que m’a appris l’antilope : lorsqu’on sent un état de stress, on réagit. C’est normal. Et puis on souffle. Je laisse ma respiration suivre le battement du coeur. Et je ne laisse plus rien d’autre me déranger. Je me dis « maintenant, je suis là, je suis bien, il n’y a pas de danger ». Alors tout va bien. Tant qu’il n’y pas de lion.

Alors, suis l’histoire des antilopes, qui savent mobiliser tous leurs muscles, quand il faut.

Et le reste du temps, tu sais que le plus grand danger, ce ne sont pas les tableaux Excel, c’est le rugissement du lion.

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Les zèbres n’ont pas peur des tableaux Excel

    • zeboute dit :

      Bonjour, merci de me relancer, je suis content de voir de fidèles lecteurs en attente du nouveau billet sur la pensée positive. Le billet est en cours d’écriture… patience 🙂 ! Merci et bonnes lectures. Guillaume

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s