L’échec n’existe pas. C’est un obstacle !

echec_obstacle_pensee_positivePeur d’échouer ?

Nos peurs nous paralysent parfois et nous empêchent d’avancer.

Pourtant l’échec en soi n’est qu’une illusion de l’esprit.

Apprivoisez !

Souvent, on fête les victoires. Quand un projet s’est mal terminé, par contre, c’est le déni. Aux États Unis, où la culture de l’échec n’existe pas, On fête les défaites ! Dans certaines entreprises américaines, on fête l’échec. Pour mieux comprendre ensuite les raisons et rebondir !

C’est le modèle de la frontière, lorsque les premiers pionniers sont arrivés aux États Unis. Le culte de la réussite. D’y arriver.

Les américains ne lâchent jamais.

En France, à contrario, L’échec est perçu comme un point final, un point de non retour. On a honte, on le cache. Il est perçu négativement.

L’échec, c’est juste un obstacle bienveillant !

L’échec doit plutôt être vu comme un obstacle.

C’est à dire quelque chose qui fait obstacle, mais qui peut être contourné.

Regardez le jeune enfant qui apprend à marcher. Les premiers pas se terminent souvent à terre. Par la chute.

Et si l’enfant intégrait la notion d’échec, il n’essayerait plus de retenter cette expérience improbable.

Aussi l’échec est juste un moment de résistance qui nous amène à reconsidérer la situation. Finalement, c’est un signe vertueux pour mieux canaliser notre action , la réorienter pour réussir !

Bien sûr, l’échec répété doit amener les bonnes questions. C’est un moment où l’on peut se remettre en question si les obstacles résistent.

Et généralement l’échec doit être vu comme positif. Si on n’a pas réussi, lâchez prise : c’est qu’il ne fallait pas y arriver.

C’est juste un tempo dans son parcours de vie. Nécessaire. La prochaine fois, je serai mieux armé avec les techniques et l’expérience que j’ai acquis dans la première expérience où j’ai échoué.

C’est tout simplement parce que cela devait se passer comme ça. C’est tout.

D’ailleurs, lorsqu’on a un objectif que l’on ne réussit pas, essayez trois fois.

Si au bout de trois fois, cela ne marche pas, no panic. C’est que cela n’était pas pour soi. Passer à autre chose !

Un jour, cela reviendra naturellement si cela devait se reproduire.

Le cerveau humain est très plastique. Aussi les expériences positives et négatives construisent notre intelligence.

Il vaut mieux se concentrer là où l’on est bon.

Se libérer des sujets qu’on a du mal à appréhender, c’est passer plus d’énergie sur nos talents.

L’échec c’est donc un obstacle sur notre long chemin de l’apprentissage.

Il doit être chéri. Chéri comme un signe qui nous indique plus précisément la direction à prendre.

Le panneau sens interdit sur la route est rouge, négatif. Ne pas passer. Mais il est plus bienveillant qu’une route où tout nous serait possible. Une liberté dangereuse.

Accepter l’échec, c’est accepter d’avancer !

Une réflexion sur “L’échec n’existe pas. C’est un obstacle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.