Choisissez : le plaisir, la joie ou le bonheur ?

 

mariage_gay_tous_positif_amour

Pour être bien, choisissez ce qui vous conviendrait le mieux !

Plaisir ? Joie ? Bonheur ?

Le plaisir !

Le plaisir, c’est jouir d’un moment.

Boire un bon vin. Voir une belle série télé. Jouir du plaisir du corps.

C’est le moment nécessaire à la survie.

Sans plaisir, nous ne pourrions vivre que d’attente et de souffrance.

Ce n’est pas étonnant que l’enfantement et le plaisir sexuel sont de paire. Pour assurer la lignée et l’espace, la nature donne du plaisir à la tâche de l’enfantement. Heureusement, quand on sait ce qui advient après a gérer sa progéniture 😀.

Le plaisir est toujours fugace.

Temporel.

Il ne dure pas.

On peut cependant choisir et programmer son plaisir :

Prévoir une sortie cinéma, décider d’inviter des amis.

La joie !

srilanka_sourire_bonheur_vacances

La joie elle est un moment d’extase.

Tout le corps, l’esprit sont en osmose. On se sent bien : le corps transpire cette joie. On parle bien d’ailleurs bien de larme de joie.

La joie survient sans prendre garde. La vue d’un coucher de soleil à l’improviste. Une partie de tennis qu’on a gagné alors que l’on était pas favori.

La joie, comme le plaisir, est temporaire.

D’ailleurs cette courte temporalité alimente le sentiment de joie : on sent que ce qu’on vit est fugace. Le moment est unique et va vite s’éteindre.

A la différence du plaisir, la joie ne se programme pas. Ne se décide pas.

Le moment de joie survient quand on ne s’y attend pas.

Le bonheur !

accueil_migrants_france_calais_angleterre_enfantLe bonheur lui est une recherche dans le long terme.

Il doit être durable. C’est sa qualité intrasèque.

La recherche du bonheur est paradoxale. Elle est une tension perpétuelle à être bien ; et de fait cette tension déstabilise en permanence. Le bonheur est un peu illusoire. Quand on pense l’atteindre, le bonheur a déjà fui.

Il faut beaucoup de conscience, d’attention pour capter le bonheur. Et ne pas le projeter dans le futur.

Le bonheur est de se satisfaire de ce que l’on a.

Saint Augustin :

« Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède déjà »

Alors comment vivre entre plaisir, joie et bonheur ?

Le bonheur doit être la ligne directrice d’harmonie. Avoir le recul de nos vies dans leur beauté.

La joie est à accueillir pour sublimer les instants de vie. Et alimenter la chaîne du bonheur. En s’y rappelant les joies passées et désirer les joies futures.

Le plaisir, souvent dénigré comme égoïste, illusoire est l’instant à se réserver pour provoquer de bons kiffs.

Distribuez vos cartes !

A lire plus longuement si vous êtes intéressés : la puissance de la joie, selon Frederic Lenoir.

 

La puissance de la joie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.