Le français pourrait être positif !

weekend_bien_etre_positif_vendredi_kiffLes français ont toujours les mots d’ironie et … les mots pas très « Positifs ».

Il suffit de comparer l’approche des Américains qui ont une vision beaucoup plus positive…

Cela se travaille !

Le Smile Américain.

On peut considérer les américains comme superficiels. L’importance de l’argent, d’avoir réussi …Le berceau du capitalisme.

Et souvent quand on rencontre des américains on les trouve très enthousiastes.

Ce sont nos amis les plus simples et presque tout de suite .

Et vous pouvez retrouver des connaissances américaines sans qu’ils prennent attention à vous ensuite… alors qu’ils vous avaient souri et dit des mots enthousiasmants comme ´fantastic’, ‘great’ la veille…
Pourquoi ? Parce que leurs mots très fébriles et enthousiastes, nous les prenons comme sincères . Alors qu’ils ne sont qu’élément de langage et de communication.

Car oui à la première approche les américains sont positifs. On devrait plutôt considérer devant ce paradoxe que nous français avons toujours le mot noir, ironique et négatif…
Les mots ont une importance…

Le français dira : lorsque quelque chose est bien « c’est pas mal », alors que l’américain dira « Amazing » !
De même le français dira ‘bof’ alors que l’américain dira ‘fantastic’.

Le futur est également toujours incertain et source d’anxiété, d’angoisse pour le Français.

Devant une opportunité, un changement, quelque chose de nouveau, le français a tendance à dire ‘Prendre un risque’. Alors que l’américain,lui, dit : take a chance.

Le Français aime se plaindre

livre_poche_fin_livre_librairie_plaisirMême devant un échec, une difficulté, il faut rebondir, plutôt que de se plaindre de tous les malheurs du monde. Ce que les anglos saxons appellent le ‘wake-up call‘ : le signal d’alarme pour bien rebondir…
Tout est dit, et le vocabulaire est symptomatique de la façon dont les cultures abordent différemment cette conception de vie…

Le français s’auto flagelle, et se croit bien de vouloir souffrir. C’est un reliquat de notre conception judéo-chrétienne, considérant la souffrance comme naturelle. la volonté d’être puni d’un pêché divin…
Chasser les mauvaises nouvelles et devenir la Dream Team.

Les médias sont un peu responsables de notre morosité ambiante. Puisqu’ils aiment à distiller les mauvaises nouvelles : meurtres, braquage, viols, accidents climatiques… La criminalité n’a jamais vraiment explose, et pourtant on a l’impression que le monde ça de mal en pis. On ne parle pas de la vitalité d’une ville, de la nation.. des projets sociaux, de la solidarité…

Ambassadeur de la bonne nouvelle !

migrants_grande-synthe-careme-boute-solidaritéL’arrivée d’internet à accéléré ce phénomène :

les tragédies ne sont plus égrenées une ou deux fois dans la journée, dans le journal papier ou télévisuel. L’information est devenue continue, et le moindre drame nous ait notifié par les notifications de nos smartphones.
La chance d’internet par contre est l’autonomie de chacun comme vous et moi. C’est à dire qu’il nous est possible nous même de produire et de partager de l’information.

Alors, bienveillant, vous pouvez éviter de partager les informations violentes, inutiles. 

Et mieux, véhiculer les ondes positives de notre monde. 

Voila, devenez l’ambassadeur des bonnes nouvelles.
C’est sûrement la bonne résolution de cette année.

Et transformer votre univers personnel à l’instar de cette jolie formule d’Albert Camus :

C’est au cœur de l’hiver que j’ai découvert en moi un invincible printemps.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s