Coup de blues ? pensez à vos stars

coup_blues_star_pensee_positive_pokoraVous ne vous sentez pas bien ? le quotidien est morose… c’est le blues… Pas de problème ! lisez ceci !

Parler de ses problèmes avec ses proches, sa famille, ses collègues, c’est parfois pire. Ils ne comprennent pas ou leur bienveillance est trop pesante pour vous. Au mieux, vous préférez rester seul.

Pourtant, il y a des gens formidables qui peuvent vous aider. Les gens que vous avez lu, vu, reconnu, sublimé. Profitez… vous ne pourrez pas leur parler de votre chagrin.

Mais vous reviendrez à l’essentiel. Celui d’avoir eu une connexion positive !

J’ai un problème ? je pense à ma star !

Les stars, on les sublime. Vous les adorez. Parce que quelque chose en vous vous a interpellé. Une chanson, un livre, un film.

Et cela vous a percuté. Positivement.

Alors, quand tout va mal, la règle est de revenir à ses basiques.

Et de revenir à ce qui fait du bien.

Et quoi de mieux que relire quelque chose qui vous avait interpellé, donné de la joie.

La littérature et le cinéma sont un monde d’humanité. ( si on écarte les films d’actions ou de sciences fiction 🙂 ).

Où, sachez-le, des tonnes d’écrivains, de cinéastes sont tombés dans le même néant quant à notre condition. L’art sublime et change un peu la réalité.

Tous nos problèmes, les plus grands écrivains les ont couché sur papier.

Pour en trouver un contournement, une explication…

Vous vous êtes forcément reconnu un jour ou l’autre en eux.

Moi, par exemple, c’est Albert Camus.

Mon amie, c’est plutôt « Toute première fois » de Jeanne Maes.

Peu importe.

L’important, c’est la connexion que vous aviez eu à l’époque était positive. Alors, quand cela ne va pas bien, se rapprocher de ses mentors est important.

Pourquoi penser à vos modèles ?

objectif_visualisation

  • Parce qu’ils sont souvent nés dans notre imaginaire lorsqu’on était enfant, adolescent. Quand tout nous semblait possible, loin des contraintes quotidiennes quand on a des enfants, un boulot, une maison à payer…

Et l’ancrage positif quand nous étions enfant décuple la force de projection : Oui, c’est cela que j’aime dans ma vie.

  • Parce que ces modèles sont « virtuels ». Ils sont génériques, dépassent notre quotidien. Nos écrivains, nos cinéastes ont transcendé notre vie quotidienne, les grandes questions ( pourquoi vivre, la souffrance, le malheur, le bonheur ) en quelque chose d’indiscible.

Alors si on l’a un peu touché, en appréciant ces écrivains, ces chanteurs, il est toujours possible de retoucher la statue magique qui nous avait fait vibrer !

Les adolescents et adolescentes ont bien compris cela : ils ont besoin à cet âge de repères.

Alors soyons fous, et quittons notre statut d’adulte pour imiter notre jeunesse : nos combats, nos rêves, nos héros, écoutons-les, et ré-écoutons les.

Dans les moments difficiles, ils permettent le recul. L’idée ( précaution ! ) n’est pas de faire de la nostalgie. Mais bien de rebondir sur ce qui vous avait nourri, lorsque vous étiez dans une situation positive !

En pratique !

Ecrivez et notez dans un petit cahier, ou sur le cloud ce qui vous interpelle. Pour y revenir quand cela va mal.

Par exemple, sur mon blog zeboute-infocom.com, j’ai une petite page que je partage avec le monde entier sur le web, mais ce sont les formules que je retrouve quand j’ai un doute.

La condition humaine en tweet ! Quelques phrases qui me donnent l’énergie positive !

Et la formule qui souvent me fait tenir debout :

« Je suis sûr de moi. L’homme est un mystère.

Il faut l’élucider et si tu passes ta vie entière à cela, ne dis pas que tu as perdu ton temps ;

je m’occupe du mystère car je veux être un homme ».

Dostoievski. Lettre à son frère Mikhail.

 

Alors, le blues ? ouvrez un livre, écoutez une chanson !

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.